Lundi 24 juin 2019
Ecole Doctorale BIOLOGIE SANTE (ED n°446)
Faculté de Médecine Pôle Recherche
1 place de verdun
59045 Lille cedex - France
Tél. : +33 (0)3 20 62 34 27
Fax
mailContact



Communauté d'Universités et d'Etablissements

03/07/2019 : Soutenance de thèse de Mme Yara SALEH

07/06/2019 09:02 Il y a: 17 jour(s)
Catégorie(s) : Avis de soutenance de thèse

 

Avis de Soutenance

Madame Yara SALEH

Sciences de la vie et de la santé

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés

Etude de la pathogénicité pulmonaire des polluants atmosphériques nanoparticulaires

dirigés par Monsieur Jean-Marc LO-GUIDICE

Soutenance prévue le mercredi 03 juillet 2019 à 14h00
Lieu :   EA4483 - IMPact de l'Environnement Chimique sur la Santé humaine (IMPECS) Faculté de Médecine - Pôle Recherche 3ème étage - Aile Est 1 Place de Verdun 59045 Lille cedex FRANCE -Salle : Fac de médecine pôle recherche


Résumé :  

Des études épidémiologiques montrent que les polluants atmosphériques particulaires augmentent le risque de morbidité et de mortalité liées à des maladies respiratoires. La toxicité des particules dépend de leur composition chimique, leur conférant des propriétés mutagènes et/ou cancérogènes, mais également de leur granulométrie qui va conditionner leur pénétration et leur rétention dans les voies respiratoires. Les particules fines (PF<2,5) et surtout les particules ultrafines (PUF<0,1) peuvent ainsi atteindre les voies aériennes les plus profondes où leur épuration s’effectuera lentement par clairance macrophagique. Bien que les PUF possèdent une réactivité de surface et donc une toxicité potentielle plus élevées que les PF, leur impact toxicologique réel reste à déterminer. Matériels et méthodes Pour ce projet, nous avons comparé l’impact sur la santé respiratoire d’une exposition prolongée à des PF et des PUF collectées sur un même site urbano-industriel. Après caractérisation physico-chimique des particules (granulométrie, composition surfacique, élémentaire, en HAP), nous avons exposé des souris BALB/c par voie intranasale de manière aiguë à des doses uniques croissantes de PF ou de PUF (10, 50 ou 100g) et de manière subchronique pendant 1 mois ou 3 mois, à raison de 3 doses de 10g de particules par semaine. Les souris ont été ensuite sacrifiées, des lavages broncho-alvéolaires (LBA) ont été réalisés et différents tissus (sang, poumons, foie, fémurs) ont été prélevés pour effectuer des analyses toxicologiques. Résultats La composition chimique élémentaire des PF et PUF n’a pas montré de différence majeure mais atteste leur origine industrielle par leur richesse en certains métaux. Par ailleurs, une teneur légèrement supérieure en HAP a été détectée dans les PF par rapport aux PUF. Pour toutes les conditions expérimentales, aucun effet génotoxique et/ou mutagène in vivo n’a été mis en évidence (tests des comètes, des micronoyaux, Pig-A négatifs). En revanche, l’étude de la cellularité des LBA, la quantification de l’expression génique des cytokines et l’analyse histologique des poumons suggèrent la survenue d’une inflammation chronique chez les souris exposées. L’apparition de zones lésionnelles étendues est cependant plus précoce et plus marquée dans les poumons des souris exposées aux PUF. Des analyses transcriptomiques ont montré d’une part que le nombre de gènes dérégulés croît avec la dose et le temps d’exposition, et d’autre part que ce nombre est largement supérieur chez les souris exposées aux PUF par rapport à celles exposées aux PF. L’identification des principales voies de signalisation les plus significativement impactées confirme que les PUF induisent une réponse des tissus pulmonaires plus intense et plus précoce que les PF. Concernant les études épigénétiques, nous avons observé une dérégulation de la méthylation de l’ADN, des modifications d’histones et de l’expression génique de certains miARN plus prononcée chez les souris exposées aux PUF. L’analyse fonctionnelle en cours des miARN spécifiquement dérégulés par les PUF, ou dérégulés communément par les PUF et les PF, devrait permettre l’identification de leurs ARNm cibles. Conclusion Les résultats issus de ce projet suggèrent que les PUF ont un impact plus nocif sur la santé respiratoire que les PF, et devraient permettre l’identification de nouveaux biomarqueurs d’atteintes tissulaires. Les informations issues de ce projet pourront être transmises aux différents organismes en charge des polluants atmosphériques et de leurs effets sur la santé, aux instances chargées de leur réglementation ainsi qu’aux industriels afin de contribuer à une meilleure prise de décision quant à la réduction des émissions des polluants particulaires les plus préoccupants. Ils contribueront ainsi à une réactualisation des informations nécessaires à la gestion des risques inhérents aux fractions particulaires ultrafines pour lesquelles il n’existe aucune réglementation.

Mots-clés :

particules ultrafines,souris,poumons,toxicité,transcriptome,inflammation

 

Le Reste des Actualités

Actualité:

21/06/19 09:44

Bourses individuelles Marie S.Curie 2019


Catégorie(s) : Appel d'offre/ Offres d'Emploi
21/06/19 09:34

Philippe Delannoy, nouveau directeur de l’IRCL

Philippe Delannoy, codirecteur de l’Ecole Doctorale Biologie Santé de Lille, est le nouveau directeur de l'Institut pour la Recherche sur le Cancer de Lille. Il succède à Pierre Formstecher, professeur émérite de l’Université de Lille, qui a dirigé l’IRCL de 2017 à 2019.


Catégorie(s) : Ecole(s) Doctorale(s)
19/06/19 08:49

Lancement du concours d'innovation i-PhD

A l'occasion de la finale du concours Ma thèse en 180 secondes qui se tient jeudi 13 juin 2019 à Grenoble, Frédérique Vidal a annoncé le lancement prochain du concours d'innovation i-PhD destiné aux jeunes docteurs.


Catégorie(s) : Concours et Prix
12/06/19 11:03

Up to five PhD fellowships at EGID !

The laboratory CNRS UMR8199 “Génomique intégrative et Modélisation des Maladies Métaboliques” offers up to five 3-year PhD fellowships designed for outstanding and motivated graduated students of any nationality.


Catégorie(s) : Appel d'offre/ Offres d'Emploi
07/06/19 12:15

2e édition des Journée scientifique Virus & Cancer - 4 juillet 2019 - Paris

La société OLiMPE, experte en immuno-oncologie, a le plaisir de vous annoncer la tenue de la

 

2ème journée VIRUS & CANCER.

 

Cette journée scientifique aura lieu le jeudi 4 juillet 2019 à l’Hôpital Européen Georges Pompidou (20 rue Leblanc - 75015 Paris).

Les virus jouent...


Catégorie(s) : Manifestation scientifique